Toute l'actu des consoles Nintendo : news, tests, et vidéos de jeux Wii, DS et 3DS !

>Vous êtes ici : Accueil » Wii U » ZombiU » Test

Test de jeu / Wii U / ZombiU

ZombiU

ZombiU

FaceBook Twitter
Envoyer

En attendant Rayman Legends, malheureusement repoussé à l’année prochaine, la deuxième équipe d’Ubisoft Montpellier profite du lancement de la nouvelle console blanche pour présenter leur Killer Freaks from Outer Space version 2012 : ZombiU. Exit les lapins de l’espace et place à l’aventure de nombreux inconnus dans un univers post-apocalyptique, la ville de Londres étant assiégée par des mort-vivants plutôt véloces. La survie ne tiendra qu’à un fil, ou presque.

My name is  Dans la tête de nos petits français, l’Angleterre serait la première destination à connaître la fin du monde. Un terminus synonyme de virus se propageant à vitesse grand V et transformant familles, amis et simples inconnus en amateurs de chair fraîche dépourvus de capacités de réflexion. Seule la proximité d’un être normalement constitué ou un simple faisceau de lumière peut les sortir de leur promenade quotidienne. Néanmoins, sûrement pour une question de mise en scène et une volonté de mettre la pression sur le joueur dès les premières secondes de jeu, le premier « rescapé » se verra assailli par plusieurs hordes de zombies à la sortie d’une bouche de métro. Heureusement pour nous, bouche de métro rime aussi avec caméra CCTV, dispositif exploité par un survivant inconnu qui ne ratera pas l’occasion de vous rallier à sa cause… Le moment étant mal choisi pour discuter Prophétie Noire, survivants ou encore John Dee, le supposé agent secret de sa majesté – actuellement au cinéma pour sa dernière aventure – la fuite devient très vite la meilleure solution pour qui veut survivre, et on aura d’autre choix que de sprinter vers la station de métro sur les conseils avisés de la voix.

ZombiU - 5ZombiU - 4ZombiU - 7ZombiU - 6

Malheureusement, la situation ne fait qu’empirer une fois sous terre : un tutoriel un brin maladroit pour qui stresse facilement, le joueur devant prendre connaissance des contrôles tout en évitant les zombies sur son passage. Rien que rater l’indication concernant la course (stick gauche cliqué) peut s’avérer fatale, les zombies se déplaçant très rapidement. Dès lors, les moins aguerris se retrouveront, quelques secondes plus tard, dans la peau d’un autre rescapé. Dans le cas contraire, la course-poursuite se soldera par une glissade dans un conduit d’aération, et la découverte de votre nouvelle maison : l’abri. Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que les rescapés pris en main se révèlent au final peu bavards, victimes d’un mutisme digne d’Isaac Clarke dans Dead Space. Mis à part leur âge et leur métier – plutôt marrant, le premier protégé était un Game Designer – Ubisoft n’a pas jugé bon de développer leur personnalité/psychologie. En résulte des morts qui nous attristent non pas parce qu’on s’était attaché à la jeune bimbo de vingt-cinq ans mais à cause de la perte du sac-à-dos. En d’autres termes, refaire son inventaire devient une obligation (on y reviendra). Dommage, une inspiration The Walking Dead aurait pu faire des merveilles.



L’électricité remise en route, la voix prêtera l’instrument numéro un pour qui souhaite survivre à cet enfer : la « Tablette du Survivant », plus connue sous le nom de Wii U GamePad, à la différence près qu’ici le double virtuel n’a nullement besoin d’une Wii U pour le faire fonctionner. Et encore mieux, aucun souci de batterie avec cette version ! Toutefois, il faudra par la suite récupérer le sac-à-dos pour être enfin paré à toute éventualité. Manque de peau, celui-ci est sur le dos du précédent padawan : sans GamePad dans la poche, notre prédécesseur serait mort dans les environs… Il faudra le localiser dans un premier temps à l’aide du radar, en tapotant une petite icône dans le coin inférieur droit de l’écran tactile. Une fonctionnalité très utile tout au long de vos pérégrinations puisqu’elle permettra de savoir en temps réel où se trouvent les divers menaces. A noter qu’il affichera aussi les animaux dans les environs, rats ou encore corbeaux, parfaits en cas de petit creux ! Petite information à prendre en compte tout de même : la viande récupérée peut se révéler être avariée, occasionnant des dégâts plus ou moins importants visibles directement sur la barre de vie, elle-aussi présente sur le petit écran.

Last Bullet Le radar mis de côté, le Wii U GamePad offrira par défaut une map des environs, les objets équipés (six maximum) à utiliser/sélectionner du bout des doigts et un scanner à la Metroid Prime. Le principe reste plus ou moins identique à la trilogie de Retro Studios à la différence près qu’ici il faudra lever la manette vers sa télé et profiter du gyroscope cher à Nintendo pour analyser les environs : détecter les portes ouvertes, les mort-vivants qui seront par la suite visibles sur la carte, les messages secrets, les lettres mystérieuses, les améliorations d’armes cachées dans un coin sombre, les poubelles renfermant gâteaux au chocolat, fusée éclairante ou encore grenades… Bref, une fonctionnalité à ne surtout pas sous-estimer mais prenez garde : l’utiliser n’importe où peut s’avérer au final très dangereux… Les zombies arrivent si vite. A noter que les allergiques aux mouvements pourront modifier l’angle du scanner directement avec le stick, mais il faudra toujours activer le processus d’analyse via l’écran tactile.

ZombiU - 17ZombiU - 14ZombiU - 12ZombiU - 19

L’envie de progresser dans ZombiU est plus motivée par l’ambiance générale, la volonté de découvrir de nouveaux décors et vivre des situations stressantes que par son histoire qui se révèle plutôt obscure dès les premières minutes de jeu. Par exemple, les évènements précédant l’apocalypse sont contés dans des journaux – à trouver en explorant les différents lieux du soft – visionnables directement sur la tablette. Un détail qui donne plus de consistance à l’univers d’Ubisoft. Pareil pour les lettres disséminées un peu partout, certaines cachant un enregistrement audio qui renvoie encore une fois à Dead Space. Coïncidence ? Finalement, le scénario – surtout durant les premières heures – sert de prétexte pour découvrir de nouvelles zones, la voix vous envoyant au charbon afin de pirater les nombreuses caméras CCTV installées dans toute la capitale anglophone, piratage qui donnera accès à la map des environs ! L’occasion de récupérer objets de soin, munitions, armes et améliorations pour vos derniers joujoux si la chance est avec vous. En un-contre-un, éliminer un zombie n’a rien de sorcier à partir du moment où vous l’avez localisé : la batte de cricket équipée, il faudra cinq-six coups bien placés avant d’envoyer le méchant au ciel. Oui, c'est beaucoup.

La situation se complique dès qu’il y en a plusieurs : le rescapé s’essoufflant à chaque coup de batte, il faudra espacer un minimum ses attaques pour espérer faire mouche… Ou sortir l’artillerie lourde : 9mm, fusil de chasse, carabine, sniper, arbalète, etc. Les armes ne manquent pas. Toutefois, il faudra réunir deux conditions avant de pouvoir les utiliser : les trouver – il fallait y penser ! – et récupérer les munitions adéquates, une denrée rare dans le monde de ZombiU. Tellement rare qu’une balle sur un corps devient très vite synonyme de père Noël. Et la lutte intérieure continue de plus belle avec le système de progression, divisé en deux parties : soit vous customisez les capacités de votre arsenal (cadence de tir, chargeur…) en utilisant des améliorations trouvées durant l’aventure soit vous vous lancez dans un level-up à double tranchant, les mort-vivants éliminés améliorant à terme (quatre kills pour le premier palier) l’efficacité de l’arme équipée. Malheureusement, toute mort entraînera la perte de votre arsenal, accompagné de tous les objets qu’il y avait dans l’inventaire, gérable directement sur le GamePad soit dit en passant. A ce moment précis, l’objectif numéro un sera de revenir là où votre prédécesseur aura perdu la vie et le tuer une deuxième fois (zombification oblige) afin de récupérer ses biens. A noter que dans ce cas de figure, les armes perdent le « level-up » détaillé plus haut mais gardent les améliorations faites par l’illustre prédécesseur, 9mm inclus. Un deuxième échec face au rescapé zombie serait synonyme de perte définitive de son inventaire. Il faudra donc faire avec l’arme par défaut (9mm) et progresser lentement ou revisiter les maps précédentes afin de faire le plein de fusées éclairantes, grenades, canettes de coca et munitions diverses.    

ZombiU - 15ZombiU - 18ZombiU - 20ZombiU - 13

Dead or Alive Une fois la campagne solo terminée ou même avant, deux joueurs pourront s’affronter via le mode Roi des Zombies, un multi vantant justement les mérites du gameplay asymétrique : le Wii U GamePad permettra de gérer ses troupes de mort-vivants en les positionnant un peu partout sur la map (vue de haut) tandis que le joueur au pad (Controller Pro) vivra une expérience proche des rescapés mentionnés plus tôt. Assaut reprendra le classique « capture the flag » revisité pour l’occasion, les quatre drapeaux pouvant lorgner aussi bien du côté du roi que du survivant, une certaine classe de zombies pouvant s’approprier ces petits bouts de tissus ! Avantage au roi et ses nombreux sujets donc même si pour le coup, son adversaire aura la chance de découvrir une panoplie d’armes bien plus puissantes et efficaces (magnum) que la carabine ou encore le fusil de chasse. Killing box fera office de survival, le malheureux armé du Wii U Controller Pro devant tuer le plus de zombies possible tandis que le roi devra justement limiter les dégâts. Avantage ici aussi aux zombies puisqu’ils peuvent apparaître n’importe où et contrairement à l’aventure principale, on n’a plus accès au radar pour les détecter. Tout se jouera à l’instinct. A noter qu’un troisième mode exclusif viendra par la suite se joindre aux deux autres pour tous les joueurs ayant un compte Uplay. Les détails devraient tomber d’ici la semaine prochaine.

ZombiU - 23ZombiU - 24ZombiU - 26ZombiU - 25

Accessible aussi bien aux gamers qu’aux joueurs plus « grand public », ce mode déçoit légèrement par l’absence de fonctions online. Et c’est bien là le principal souci de ZombiU : il n’utilise que très peu les capacités online de la Wii U, limitées ici à l’envoi de messages destinés aux autres joueurs… A l’instar d’un certain Dark Souls. De quoi mettre au point de petits stratagèmes funestes pour les plus machiavéliques. VF de qualité, musiques qui mettent dans l’ambiance et éclairages vraiment soignés, avec le petit filtre sale qui va bien, ZombiU a tout d’un grand jeu. Petit carton rouge tout de même pour les différents zombies rencontrés durant l’aventure : vous les reverrez plus d’une fois. Ça fait tâche.  




test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Sans être une claque, ZombiU se révèle très correct à ce niveau-là, malgré la redite côté design zombies. Mention spéciale aux éclairages, excellents !

  • Jouabilité

    8 / 10

    Avec Nintendo Land, très certainement le jeu qui exploite au mieux le Wii U GamePad. L’absence de temps mort/le HUD sur la tablette bonifient l’expérience de jeu.

  • Son

    7 / 10

    Les rescapés la plupart du temps muets, ZombiU n’aurait pu être aussi stressant sans le travail accompli sur la bande-son. Du bon boulot. Idem pour le doublage.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Une quinzaine d’heures pour le solo et peut-être même plus pour les personnes jouant la carte de la sécurité. Les autres risquent de mourir souvent. Le multi peut prolonger l’expérience de jeu.

  • Fun

    7 / 10

    A une époque où les survival-horror se transforment en jeu d’action, il serait dommage de passer à côté de cette nouvelle licence Wii U.

• Vrai survival
• GamePad bien exploité
• Stressant

• Difficulté qui pourrait rebuter
• Multi local uniquement
• La redite côté zombies

7 / 10

Verdict

Après un développement qu’on imagine compliqué à la simple vue du titre d’origine, l’aventure d’Ubisoft Montpellier se termine sur une bonne note. Un survival-horror qui mise tout sur l’ambiance et un gameplay réaliste (déplacements du personnage, essoufflements après quelques coups de batte…) tirant parti des capacités du Wii U GamePad flambant neuf : ne pas l’essayer tiendrait de l’hérésie ! Néanmoins, tout n’est pas parfait, à commencer par le scénario faisant office de prétexte, des rescapés muets peu attachants, un online limité ou encore des mort-vivants qui ne meurent jamais… Le dernier point est véridique. Un premier essai qui vaut le coup d’œil et le portefeuille, en espérant voir Yves Guillemot donner le feu vert pour une suite dans un futur proche.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

ZombiU

ZombiU

7 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 19.99 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Sur le même sujet

publicité