Test de Pokkén Tournament sur Wii U

Pokkén Tournament

Pokkén Tournament

  • publié le 21 mars 2016 par
  • Plateforme : WIIU et eShop
  • Date de sortie :18/03/2016
  • Développeur :Namco Bandai
  • Distributeur :Nintendo
  • Genre :Combat
  • Nb de joueurs :1 à 2Online :Oui

Vingt ans après sa conception, la série Pokémon reçoit son premier véritable jeu de combat. Pourquoi n'est-ce pas arrivé plus tôt ? Aucune idée. Probablement était-ce parce que les designers à la Pokémon Company étaient incapables de trouver le style qui conviendrait. Fallait-il faire un jeu de combat en 2D à la Street Fighter ? Ou bien un jeu avec un gameplay tridimensionnel à la SoulCalibur ou Tekken ? On imagine aisément les réactions quand quelqu'un a suggéré “Pourquoi pas les deux en même temps ?”. Boom ! Pokkén Tournament ! Un jeu hybride qui étrangement parvient à concilier les deux styles tout en n'ayant pas l'air bizarre... Enfin, une fois qu'on s'y adapte, car ce système est tellement unique qu'il faut un petit bout de temps pour s'y habituer.

Pika-doken !                   Pour ce Pokkén Tournament, pas de véritable histoire à proprement parler. On est un dresseur de Pokémon fraîchement arrivé sur l'île de Ferrum et on a envie d'être un jour le meilleur Dresseur, donc on se bat sans répit dans le cadre de la Ligue Pokémon du coin. Et il y a quelque chose avec un mystérieux Mewtwo de couleur noir, mais tout ça passe tellement au second plan qu'on s'en fiche. D'ailleurs tant qu'on en parle, le mode Ligue est une abomination sans nom vu que pour débloquer tout ce qu'il y a à débloquer en Pokémon de soutien et arènes – qui sont étonnamment nombreux – on est obligés de faire toutes les ligues, chacune correspondant à un mode de difficulté. Or, la structure de ces ligues a tellement été conçue par-dessus la jambe que c'est long et peu motivant. Ainsi, il faut d'abord grimper dans un classement imaginaire où on affrontera cinq combattants à la suite, par exemple le N°50, puis le N°38... Puis le N°45, le N°42 et enfin le N°48. Une fois les cinq battus, on passera au rang 43, et on devra à nouveau battre cinq autres Dresseurs dans un ordre aléatoire pour une place arbitrairement choisie, puis cinq autres, etc. Une fois arrivé dans le top cinq, on les affronte de manière logique, jusqu'au Maître de la Ligue, puis on affrontera le Mewtwo noir avant de passer à la Ligue suivante. Et bien évidemment, pour rendre ce mode encore moins engageant, tout est fait pour qu'on ne ressente aucune véritable joie en passant au rang supérieur.

Et le problème, c'est que si on n'a pas la carte amiibo fournie avec les premiers exemplaires neufs du soft, il faut en venir à bout pour débloquer le Mewtwo noir, en plus de tous les unlocks cités ci-dessus. Bref, on est obligé de faire ce mode pour pouvoir pleinement profiter du jeu en ligne ou contre des amis, ce qui pourrait être considéré comme logique quand on regarde ce qui se fait ailleurs, mais ici l’exécution est ennuyante à mourir.

Pokkén Tournament - 6Pokkén Tournament - 1Pokkén Tournament - 5Pokkén Tournament - 7

Heureusement, le titre se rattrape sur tous les autres aspects : le multi local permet de jouer avec le GamePad et la télé, histoire que chacun puisse correctement voir l'action, et laisse aussi le choix des règles avec par exemple l'utilisation d'objets à la Mario Kart. Il y a également un dojo pour que l'on s'entraîne avec chaque Pokémon, une liste de mouvements interactive permettant de mieux cerner les subtilités et combos de chacun, un coin où on peut customiser notre avatar, choisir le message qui s’affichera aux yeux des joueurs rencontrés en ligne et bien sûr la possibilité de changer la voix de notre coach entre un anglais irritant et un japonais qui l'est un peu moins, ainsi que la possibilité de réduire ses interventions orales – sachant que par défaut, elle ne se tait jamais. Enfin, le online est plus que solide : trouver une partie ne requiert que quelques secondes – et sachant que les tests ont été effectués avant la sortie du jeu, donc avec peu de gens disponibles, c'est un miracle – et le lag, même si présent lors de certaines rencontres, reste peu invasif. Ceci dit, il y a quand même un léger décalage de quelques millisecondes entre le moment où on appuie sur un bouton et l'action du personnage difficilement perceptible pour un non-initié, mais qui peut pas mal changer la donne à haut niveau. Ce n'est pas non plus abominable, mais ça reste présent. En revanche, un petit point qui fâche concerne les matchs en ligne contre des amis : encore une fois, aucun moyen de savoir qui est disponible et quand si le match n'a pas été au préalable organisé via Twitter/Skype/etc.

Resident Weavile           Comme dit dans l'intro, le gameplay de Pokkén Tournament est un mix entre combats 2D en ligne droite et 3D en arène. Namco Bandai au développement oblige, on pourrait comparer les phases en 2D avec Tekken (sans la possibilité de faire les pas sur les côtés) et celles en 3D avec la série des Naruto Ultimate Ninja Storm. Et tout le gameplay est basé sur ces “changements de phases”. Pour les déclencher, il faut exécuter des combos spécifiques (ou les subir), et passer de l'un à l'autre non seulement permet de gagner un peu de jauge de “Burst” - pour devenir plus puissant et avoir la possibilité de lancer une attaque dévastatrice – et elle change aussi la manière de jouer. Ainsi, les phases en 3D nous font principalement miser sur les attaques à distance et les tentatives d'approche, tandis que les phases en 2D sont presque uniquement centrées sur les attaques au corps à corps. Et même si ça demande un peu de temps à être assimilé, une fois maîtrisé, tout devient naturel.

Pokkén Tournament - 3Pokkén Tournament - 4Pokkén Tournament - 2

Ce qui rend les combats encore plus intéressants, c'est tout le système autour de la Défense, les Prises et la Contre-Attaque. Ainsi, se défendre permet d'arrêter une contre-attaque, mais si on se fait attraper, on est parti pour souffrir. Il est possible d'empêcher nos adversaires de nous prendre en attaquant par-dessus ou bien en effectuant nous-aussi une prise à la milliseconde près. Et il est possible de contrer une contre-attaque à la condition de nous aussi lancer une contre-attaque et la lâcher après que l'adversaire ait effectué la sienne. Et c'est sans compter sur le fait qu'il est aussi possible de charger certaines attaques normales et d'annuler une contre-attaque pour enchaîner sur un combo plus classique si on se rend compte que notre portée est nulle, rajoutant beaucoup plus de finesse et de profondeur aux affrontements.

Et là où le jeu impressionne, c'est la diversité et la complexité qu'offre chacun des dix-huit Pokémon mis à notre disposition. Aucun ne donne l'impression d'être un doublon. Par exemple, Dimoret – mon préféré – mise quasiment tout sur le corps à corps et les enchaînements extrêmement rapides, tandis que Suicune sera très difficile à approcher, tant ses attaques ont une portée monstrueuse – au point que beaucoup diront qu'il est totalement déséquilibré... Au début. Ectoplasma jouera sur les changements de statuts et les esquives, Braségali et Lucario sur le combat plus classique, mais un peu plus lent et puissant, etc. Ajoutez à cela les Pokémon de soutien, qui offrent des bonus allant de l'augmentation de certaines stats à l'attaque, en passant par la régénération de PV, et il y a le potentiel afin de rendre chaque combat unique.


Cependant, un détail qui laisse perplexe vient du fait qu'on puisse faire monter en niveaux nos Pokémon et ainsi augmenter leurs statistiques de base. Et ce n'est jamais clairement indiqué si ces augmentations de niveaux se répercutent ou non sur les modes en ligne, mais si c'est le cas, ça créera un véritable déséquilibre sur le long-terme. Entre deux joueurs acharnés qui auront fait monter leur Pokémon au maximum, ça passe, mais un combat entre deux joueurs de niveau sensiblement différent ? Pas certain. Bon, après, seul le talent du joueur compte, puisqu'un bon combattant se lançant dans le mode en ligne après avoir suffisamment joué en local pourra battre même les plus élevés au classement, mais l’introduction de niveaux d'expérience, aussi Pokémon cela soit-il, rompt l'équilibre apporté au jeu de base.

test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    Les textures baveuses et le style semi-réaliste des Pokémon rend très mal, mais le niveau d'animation et de vie insufflé dans chaque Pokémon est impressionnant.

  • Jouabilité

    9 / 10

    Le changement de phases demande un petit temps d'adaptation, mais une fois les bases intégrées, ça devient jouissif !

  • Son

    8 / 10

    La BO prend des risques, de très gros risques même par endroits, mais est masquée par les bruits (réussis) des combats.

  • Durée de vie

    9 / 10

    Même si beaucoup de choses sont “inutiles”, il y a énormément de contenu à débloquer. De plus, le mode online est ultra addictif et occupera bien des soirées.

  • Fun

    9 / 10

    Si l'on excepte le solo et sa structure minable, le cœur du jeu est du pur concentré de fun. Avec les bonnes personnes, il y a moyen pour qu'on y joue des semaines et des semaines durant.

• Cast très varié
• Gameplay exigeant
• Online au poil

• Solo affligeant
• Système de niveaux
• “Seulement” 18 combattants

9 / 10

Verdict

En dehors de son problème de structure pour le mode solo, Pokkén Tournament pose les bases d'une nouvelle série de spin-off solide et potentiellement incontournable. Lorsqu'il a été annoncé que le jeu allait être taillé pour l'eSport, on avait énormément de doutes. Mais après y avoir joué et passé des heures à gratter la surface de toutes ses subtilités, j'ai immédiatement compris que la confiance que la Pokémon Company et Namco Bandai avaient dans leur titre était légitime. Pokkén Tournament est un jeu simple à prendre en main, mais un monstre titanesque à maîtriser. Alors certes, il n'y a que dix-huit Pokémon jouables, mais aucun ne donne l'impression d'être le même que l'autre et on peut aisément imaginer que des DLC arriveront dans les prochains mois pour remplir les deux trous sur les côtés de l'écran de sélection des personnages. Gratuit ou payant ? On espère que ça sera gratuit… Dans tous les cas, ce début est plus qu'encourageant !

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar
    Ezali
    le 21 octobre 2016 à 11h52


    Bravo pour votre site, je crois qu’il dépanne beaucoup de personnes, moi en tout cas il m’est très utile, continuez comme cela et bon courage !!!! [url=http://www.qualite-voyance.fr]voyance serieuse rapide[/url]
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Pokkén Tournament

Pokkén Tournament

9 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Sur le même sujet

[groupe Pokémon]

[jeux similaires sur WIIU]

Publicité