Toute l'actu des consoles Nintendo : news, tests, et vidéos de jeux Wii, DS et 3DS !

>Vous êtes ici : Accueil » Wii » Red Steel 2 » Test

Test de jeu / Wii / Red Steel 2

Red Steel 2

Red Steel 2

FaceBook Twitter
Envoyer

Attendu avec impatience et scepticisme, Red Steel 2 débarque pour tenter de faire oublier le semi-échec du premier opus. Le Wii MotionPlus vient apporter sa touche et cela pourrait bien tout changer. Voyons voir ça de plus près.

Fini l’échauffement, Red Steel cherche à atteindre la maturité avec ce deuxième volet. Ubisoft a retenu les leçons de son échec partiel d’un premier Red Steel sorti un peu trop tôt, et donc incomplet. L’univers japonais avait plu, mais la linéarité du jeu, ses combats répétitifs et son ensemble trop peu fluide avaient fait peur à beaucoup de joueurs voulant tenter l’expérience. La jaquette de RS2 amorce déjà un changement. Un héros au look mystérieux, armé d’un sabre et d’un pistolet, avec un décor aride rappelant les vastes étendues d’Arizona.

Ubisoft a donc su trouver la force de se remettre en question pour proposer un univers unique et chatoyant, une espèce de western cyber-punk sauce nipponne, le tout en cel shading d’une très belle réussite. Et malgré ce mélange, le charme opère immédiatement, on trouve dans le jeu des références à Ken Le Survivant, Trigun, Mad Max ou encore certains Western spaghetti de Sergio Leone. Cependant, Ubisoft n’a pas poussé l’ambiance jusqu’au maximum, le level-design étant parfois à peine correct et surtout peu diversifié dans certaines zones. Il en va de même pour le background. Hormis quelques scènes cinématiques nous rappelant l’histoire ou l’avancement dans la quête du héros, le jeu ne regorge pas de dialogues croustillants ou de clins d’œil amusants. Il y avait pourtant de quoi faire. Il faut également préciser que l’histoire n’est pas du tout mise en avant. On retiendra qu’il s’agit d’une soif de vengeance de notre héros voulant remettre de l’ordre dans Caldera, un village meurtri par des mercenaires peu scrupuleux. Rien de bien folichon donc, mais un peu plus d’investissements sur cette partie n’aurait pas été de refus, afin d’assurer une meilleure immersion dans l’aventure.

Red Steel 2 - 29 Red Steel 2 - 28 Red Steel 2 - 27 Red Steel 2 - 26

FPS : Flingue, Poudre et SabreSi le premier Red Steel est clairement défini comme un FPS tout ce qu’il y a de plus basique, avec du shoot, de la progression, des armes et tout ce qui va avec, ce second volet tente une approche différente et refuse qu’on lui attribue un genre précis. La vue reste à la première personne, il y a toujours des armes à feu, mais les séquences de combat au sabre rappellent davantage un bon beat’em all qu’un FPS. Une multitude d’enchaînements a été implémentée, certains plus difficiles à réaliser que d’autres mais résultant souvent sur des coups de sabre suivis d’un coup fatal, le tout extrêmement bien réalisé. Contrairement au premier RS, la fluidité est exemplaire et le jeu ne souffre d’aucun ralentissement, un plaisir en plein combat. Rien ne vous empêche d’utiliser les armes à feu, parfois utiles sans être indispensables, et permettant de tirer sur tout ce qui bouge mais aussi les caisses, poubelles ou tonneaux qui regorgent de bonus. Cela dit, sabrer des ennemis armés jusqu’aux dents et présents en nombres s’avère être un véritable défouloir et procure un certain plaisir non dissimulé.Après une période d’adaptation pour se familiariser avec le jeu et ses commandes, les choses sérieuses commencent réellement. Pour faire simple, l’avancement se fait par des couloirs ou zones d’explorations moyennes pour finir par se retrouver dans une arène avec plein d’ennemis qu’il faut tuer pour progresser vers la suite. Les ennemis ne sont pas forcément très résistants ou particulièrement intelligents mais lorsqu’ils sont nombreux, comme dans n’importe quel jeu, cela devient plus délicat à négocier. Certains s’équipent d’armures, d’autres ne sont pas armés ou demandent une approche différente, bref, il y a toujours une solution, sinon c’est qu’il n’y a pas de problème. Comme dans la grande majorité des FPS sur Wii, le joueur avance avec le stick analogique du Nunchuk, pointe avec la Wiimote et tire avec A ou B. Un système de ciblage des ennemis permet aussi de faire des esquives mais aussi de tourner autour d’un adversaire et si l’on reste sans bouger de contrer les balles et les ennemis arrivant sur les côtés, à condition bien sûr d’être doté de sacrés réflexes.
Red Steel 2 - 8 Red Steel 2 - 7 Red Steel 2 - 6 Red Steel 2 - 5

Un accessoire nécessaire CAR indispensablePour beaucoup, il faudra investir dans un Wii MotionPlus pour tâter Red Steel 2, mais l’accessoire de précision se relève vite indispensable, pour la visée et surtout la variété des coups au sabre. Donner un petit coup de Wiimote comme au premier Wii Sports n’aura pas le même impact qu’un vrai coup fait avec force, et classe. Du coup, on se surprend à faire de vrais gestes pour être plus efficace, ce qui nous donne même l’impression d’avoir un sabre en main, un vrai succès pour Ubisoft qui du coup profite de l’accessoire pour rendre Red Steel 2 très immersif. Si l’on mélange la palette de mouvements et de combos très riche à la précision et l’efficacité du Wii MotionPlus, on se retrouve avec un système de combat riche, varié et forcément très épuisant. Etre en bonne condition avant de lancer Red Steel 2 est fortement conseillé. D’ailleurs, contrairement à certains jeux Wii auxquels on peut jouer par petites sessions, Red Steel 2 nécessite d’avoir un peu de temps et surtout de la place et d’être bien réveillé. Cela tombe bien, car c’était le but recherché de Nintendo avec la Wii.

Ubisoft a également retenu les leçons de son multijoueur indigne et l’a tout simplement supprimé de cette suite, ce qui en soit n’est pas dérangeant même si l’on aurait voulu tester ce système de combat face à ses amis. Red Steel 2 s’avère donc un excellent défouloir aux graphismes séduisants, doté d’un système de combat au poil, mais souffrant d’une certaine linéarité. L’alternance de phases de combats et d’exploration déroute, et on aurait apprécié un background plus fouillé, plus profond.



test écrit par

  • Graphismes

    8 / 10

    Du cel shading avec des décors de western, japonais et de la couleur, c'est joli, fluide, mais parfois un peu simpliste.

  • Jouabilité

    9 / 10

    Exemplaire grâce au Wii MotionPlus, précise, simple et épuisante.

  • Son

    6 / 10

    Rien d'exceptionnel de ce côté, des musiques dynamiques et des dialogues un peu clichés.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Une bonne dizaine d'heures pour arriver au bout de l'aventure, c'est correct mais ce n'est pas non plus un exploit.

  • Fun

    8 / 10

    Très présent lors des combats, il s'estompe lors des phases d'exploration pour pouvoir reprendre des forces.

• Le Wii MotionPlus a trouvé sa voie
• Le système de combat réussi
• Une durée de vie correcte

• Une histoire peu mise en avant
• Une ambiance pas assez fouillée
• Monotone en dehors des combats

8 / 10

Verdict

Red Steel 2 réussit là ou le premier avait échoué. L'ambiance est au rendez-vous, les graphismes ajoutent un certain cachet à l'ensemble et les combats sont parfaits pour se défouler. Bien que peu profond à cause d'un scénario au ras des pâquerettes, Red Steel 2 nous montre l'étendue de son talent et qu'il est possible de s'éclater en jouant à un FPS sur Wii. Une vraie réussite, due en grande partie à une grosse remise en question d'Ubisoft et au Wii MotionPlus, indispensable pour jouer mais tellement utile au final.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


Infos Jeu

Red Steel 2

Red Steel 2

8 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    En occasion à 2.20€

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Sur le même sujet

[groupe Red Steel]