Toute l'actu des consoles Nintendo : news, tests, et vidéos de jeux Wii, DS et 3DS !

>Vous êtes ici : Accueil » Wii » Mario Party 8 » Test

Test de jeu / Wii / Mario Party 8

Mario Party 8

Mario Party 8

FaceBook Twitter
Envoyer

Après presque dix ans de bons et loyaux services, la célèbre série des Mario Party se voit aujourd’hui développée pour la première fois sur Nintendo Wii, la petite dernière en provenance de chez Big N. Un jeu qui s’annonce comme une évidence, tant les fonctions offertes par la Wiimote sont à même de proposer une expérience en adéquation avec les attentes vis-à-vis d’un tel titre. Malheureusement, le constat n’est pas aussi brillant qu’il aurait dû l’être…Un manque d’originalité flagrantS’il est un point où Nintendo pêche, c’est bel et bien dans le renouvellement de ses licences. La saga des Mario Party ne fait pas exception à la règle, et certainement pas ce huitième épisode. Notre joyeuse équipe est cette fois-ci réunie dans un immense carnaval animé par l’ami Martin Tamarre. Ce dernier propose de prendre part, comme d’habitude, à différents modes de jeu. Cependant, et comme c’est le cas bien souvent, un seul attirera réellement l’attention : le Chapiteau de la Fête, qui permet jusqu’à quatre joueurs humains ou CPU de prendre part à une partie personnalisée. Différentes variantes sont ainsi de la partie, à savoir le « Combat Royal » où chacun défend ses propres couleurs, le « Combat en équipes » qui propose des parties en deux contre deux, et enfin le « Duel » qui, comme son nom l’indique, permet à deux adversaires de jouer l’un contre l’autre. Toutes ces possibilités possèdent leur charme, et proposent différentes alternatives intéressantes capables de relancer l’intérêt des parties. Passée cette étape et celle de la sélection des personnages – un total de quatorze protagonistes, dont deux cachés, est disponible – intervient le moment crucial de la sélection du plateau. Et il faut reconnaître que c’est un point sur lequel les développeurs semblent avoir beaucoup travaillé. En effet, aucun des six plateaux proposés ne ressemblent à un autre, et chacun propose une façon différente de jouer.

On retrouve ainsi la Jungle de DK, toute en hauteur et qui nous jette dans les arbres du célèbre primate. L’Ilot au Trésor de Goomba propose, quant à lui, un trajet rectiligne qu’il faut accomplir avant vos adversaires. Le Manoir Hanté de Boo propose, lui, de progresser à l’aveugle dans différentes pièces truffées de pièges. Le Marrant Express de Maskass est, de son côté, un train dont les wagons peuvent devenir un peu fou. Enfin, la Cité des Hôtels de Koopa est une sorte de Monopoly dans lequel chaque joueur doit investir dans des hôtels afin de gagner toujours plus d’étoiles. Un niveau secret est également à débloquer, que nous vous laissons le privilège de découvrir par vous-même. Quoi qu’il en soit, l’idée de différencier à ce point les expériences est réellement bonne, et on ne peut que saluer les développeurs pour ce pari réussi. Chacun peut ainsi trouver son plateau de prédilection, sur lequel il rafle toutes les étoiles mises en jeu. Malheureusement, et c’est un nouveau point noir à signaler, l’issue finale des parties est bien souvent incertaine, pour peu que le système des étoiles bonus soit activé. Les récompenses décernées en fin de partie sont en effet assez aléatoires et ne tiennent que rarement compte du niveau de jeu à proprement parler des joueurs, rendant ainsi des résultats bien trop souvent frustrants. C’est bien dommage…

Mario Party 8 - 8Mario Party 8 - 7Mario Party 8 - 6Mario Party 8 - 5

Un titre à la hauteur de la GamecubeSi dans l’idée de départ, le mariage Wii / Mario Party ne pouvait qu’être idyllique du fait des fonctions de la console, il faut bien reconnaître que l’on est vraiment déçu par les mini-jeux proposés ici. A commencer par le nombre d’épreuve, qui se voit rabaissé à soixante dans cet épisode contre près de quatre-vingt-dix dans l’opus précédent. De plus, leur originalité laisse grandement à désirer, tant ce qui nous est proposé peut paraître répétitif et déjà-vu. Bien loin d’égaler ceux d’un Wario Ware ou d’un Rayman par exemple, les mini-jeux de ce Mario Party 8 pêchent également par leur volonté de proposer quelque chose de simple et accessible rapidement. Un résultat atteint, mais à quel prix? La plupart des épreuves se retrouvent inintéressantes à jouer, et ne tirent qu’en partie profit des possibilités quasi-infinies de la Wiimote. Seules quelques positions sont ainsi utilisées : position horizontale, à la manière d’un joystick, ou bien encore en visant. Cela reste réellement limité, et on reste sur notre faim. Le titre n’utilise également le Nunchuk qu’à de très rares occasions, dans le mode Extra pour être plus exact. Ce dernier permet d’avoir accès à huit nouveaux mini-jeux permettant de faire intervenir ses Mii. Mais, là encore, cela reste très limité et très peu intéressant… Enfin, on retrouve également la possibilité d’échanger au Bazar Bizarre des cartes obtenues en fin de partie contre divers bonus : nouveau mini-jeux, musiques, etc. Un endroit qui permet, en outre, de consulter tous les records établis dans les différentes épreuves.

D’un point de vue purement technique, la Nintendo Wii ne brille pas par ses performances, une nouvelle fois. Graphiquement, le titre aurait très largement pu tourner sur une Gamecube en milieu de vie, et l’on a du mal à discerner quelles ont été les nouveautés apportées depuis l’épisode cinq, visuellement parlant. Malgré tout, le design des différents plateaux permet de compenser un peu l’ensemble, sans toutefois élever grandement le niveau. Les musiques quant à elles sont tout simplement horribles, et l’ambiance carnavalesque devrait vous devenir insupportable très rapidement. Une énorme déception une fois de plus, qui vient achever de ternir un tableau déjà peu valorisant. Quel dommage…

Mario Party 8 - 4Mario Party 8 - 3Mario Party 8 - 2Mario Party 8 - 1


test écrit par

  • Graphismes

    5 / 10

    On est loin de ce que la Wii peut offrir. Simples et peu travaillés, l'on a l'impression de jouer sur GameCube.

  • Jouabilité

    6 / 10

    La Wiimote et le Nunchuck ne sont pas exploités comme cela aurait dû être le cas et cela entache le plaisir de jouer.

  • Son

    4 / 10

    Bien que la bande-son soit fidèle à la licence, elle reste pauvre et répétitive.

  • Durée de vie

    6 / 10

    Avec un nombre conséquent de modes de jeu et les différents bonus à débloquer, Mario Party 8 dispose d'une bonne longévité.

  • Fun

    6 / 10

    Les fans trouveront leurs comptes, pour les autres... passer votre chemin.

• La durée de vie

• Ue réalisation passable
• Les graphismes minimalistes
• Les mini-jeux lassants

6 / 10

Verdict

Pour conclure, disons simplement que ce Mario Party 8 est un titre bâclé qui n'est clairement pas à la hauteur des espoirs placés en lui. Se reposant bien trop sur les acquis de ses aînés, le soft brille par son manque d'originalité, tant dans le fond que dans la forme. Les mini-jeux proposés ne sont pas réellement intéressants, et la concurrence déjà rude en party-games a le mérite de proposer bien mieux que cela. Enfin, la réalisation technique du titre est abominable, avec des graphismes simplistes et une bande-son atroce. Malgré tout, il faut reconnaître à certaines parties à quatre le mérite de proposer quelques instants sympathiques. Mais ils sont bien rares en comparaison des longs moments de désillusion. A éviter, sauf peut-être d'occasion, à un prix très nettement rabaissé. Et encore…

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Mario Party 8

Mario Party 8

6 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 20.8 €

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité