Test de Mario & Luigi : Paper Jam Bros. sur 3DS

Mario & Luigi : Paper Jam Bros.

Mario & Luigi : Paper Jam Bros.

Certains auteurs vous le diront : si une série commence à s'essouffler, le mieux, c'est de faire des crossover avec d'autres séries plus populaires. La licence Mario & Luigi commençait à devenir asthmatique avec Dream Team Bros., un épisode « bien, mais pas top », tandis que celle des Paper Mario continuait les expérimentations de son côté, même si originalité ne rimait pas vraiment avec qualité dans le cas de Paper Mario Sticker Star. Du coup, on se retrouve avec un crossover qui mélange les deux séries. Pour le meilleur? Pour le pire ? Eh bien, selon ce que l'on cherche, on penchera plus pour l'un que pour l'autre...

Un humour froissé                  Alors qu'il était en train de faire le ménage dans le Château de Peach, Luigi tombe par accident sur un mystérieux livre renfermant un autre monde. Étant le bonhomme maladroit que l'on connaît, il l'ouvre et par conséquent déverse petit à petit l’univers du livre dans son monde. Ainsi, on se retrouve avec deux Mario, deux Peach... Mais aussi deux Bowser qui n'hésiteront pas à faire alliance pour embêter le Royaume Champignon en kidnappant les princesses. Et... C'est à peu près tout.

Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 3Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 1Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 5Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 2

On a ici droit à une histoire vue et revue, avec exactement les mêmes lieux et la même routine à un point tel qu'on a l'impression que les scénaristes ne savaient pas quoi faire. Certes, c'est compréhensible : mélanger les deux univers que sont ceux de Paper Mario et Mario & Luigi ne pouvait pas mener à grand-chose d'autre, mais quand on sait à quel point chaque série pouvait malmener le mythe qu'est devenu Mario, c'est juste dommage qu’on n’ait pas droit à un scénario qui soit plus fou que ça (et on regrette toujours la mort prématurée de Gracowitz, meilleur méchant de tout l'univers Mario). Pire encore, le rythme est tellement lent que les cutscenes intéressantes n'arrivent que trop rarement et on finit l'aventure avec le sentiment de n'avoir fait qu'une moitié d'histoire. Ceci dit, elle n'en reste pas moins plaisante, puisque les dialogues sont tous très drôles et traduits à la perfection… Et cet épisode comporte la meilleure blague de la série si tant est que l'on aime voir le quatrième mur se briser. Et pour ceux qui se demandent où est Paper Luigi, sans spoiler, on dira qu'il est là... Mais pas là où il devrait être : il faudra chercher profondément pour le trouver.


Un système de combat en carton                     Paper Jam Bros. a cela de perturbant que sa structure est différente de d'habitude. Déjà, le monde est plus petit : on a la prairie, la zone désertique, la forêt mystérieuse, le mont enneigé, l'archipel et le Château de Bowser. Chaque zone en elle-même fait à peine quelques écrans et, curieusement, c'est une excellente chose ! Le level-design a été soigneusement conçu pour éviter les allers-retours ou, si jamais le besoin s'en pressentait, de les rendre le plus courts possibles. Mais là où ça devient plus intéressant, c'est que les développeurs ont piqué une page du livre de la série Metroid en faisant que chaque élément de décor compte. Certaines zones pas plus loin que le troisième écran comporteront des obstacles infranchissables tant qu'on aura pas la compétence requise. Au final, on a un monde petit, mais extrêmement bien construit, rempli de petits secrets disséminés çà et là et chaque zone sera réutilisée plusieurs fois, de manière totalement différente.

Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 13Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 15Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 17Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 14

Là où ça devient plus curieux, c'est dans le fondement même du jeu, puisqu’à la partie scénario et « RPG » se greffe une partie mini-jeux bien plus imposante que dans les précédents épisodes. Le mini-jeu est roi, tant et si bien que, à la louche, je peux dire qu'il a occupé aisément le tiers de mon aventure. Car, comme dans la plupart des jeux des années 90, Mario et Luigi : Paper Jam Bros. lorgne du côté du « collectathon ». Ainsi, pas mal de points essentiels au scénario seront bloqués tant que vous n’aurez pas récupéré un certain nombre de « trucs ». Et ici, parmi la tonne de choses à récupérer pour obtenir le 100%, le plus important reste le Toad de Papier. Et pour les sauver, on passera du mini-jeu de cache-cache au mini-jeu de réflexion à base de blocs à détruire, voire à des mini-jeux d'esquive de bombes. Il y a tellement de styles différents qu'il serait impossible d'en faire la liste et les détailler sans finir par pondre un essai de vingt pages, donc on va se limiter à parler du cache-cache qui prend le plus de temps, et qui a été le plus souvent utilisé par les développeurs. Et même si ça peut paraître ennuyant de savoir qu'il y a beaucoup de défis ingame, vous serez surpris par l'ingéniosité de certaines cachettes.

Un autre mini-jeu fortement mis en avant : le combat de Titancartons. Ici, il est question de « combats de robots géants » en carton et... C'est sympathique, même si le gros problème vient de la caméra, extrêmement lente si on utilise le Stick C de la New Nintendo 3DS. Une activité qui se veut relativement rapide… Toutefois, on passe plus de temps à essayer de mettre la caméra dans l'angle idéal plutôt que de battre les adversaires. Heureusement, il est aussi possible de mettre la caméra presque instantanément dans notre dos grâce à une des gâchettes, mais on y perd en contrôle de la situation malgré tout. Après, l'autre problème c'est que chaque confrontation prend plus de temps que nécessaire. Ceci dit, ça n'est pas non plus trop long, donc on peut faire avec.

Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 7Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 10Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 8Mario & Luigi : Paper Jam Bros. - 16

Enfin, le système de combat reste le même que d'habitude, même si l'ajout de Paper Mario et des cartes donne une dose de stratégie et de malice plus qu'intéressante. Il est par exemple possible pour Paper Mario de créer des copies. Plus il a de copies, plus il peut prendre de coups sans se faire mal, faisant de lui un allié potentiellement « invincible ». De plus, il peut flotter dans les airs quelques secondes, histoire d’esquiver au mieux les attaques. Les cartes, quant à elles, ont des effets divers et variés, parfois au point de briser l'équilibre général : il existe une série de cartes capable de baisser de cinq le niveau des adversaires, dont spécifiquement Bowser ! Sachant qu'elles sont réutilisables sous certaines conditions, si le combat dure, il est possible d'affronter un boss de fin niveau 20 là où de base il est niveau 40 ! Donc oui, c'est un peu de la triche, mais comme d'habitude, c'est aussi une excuse pour les développeurs afin de créer un jeu plus difficile. Car du fait que Paper Mario est grosso modo invincible avec un joueur un minimum malin et que les cartes peuvent grandement faciliter la tâche, les ennemis sont de base plus puissants et leurs attaques bien plus sournoises qu'à l'accoutumée. Et ça, ça fait du bien. On peut aussi utiliser les amiibo pour confectionner des cartes spéciales encore plus dévastatrices que celles disponibles de base. Néanmoins, leur utilisation nécessite de passer par des menus assez lourdingues et d'avoir la figurine constamment sous la main, donc on peut dire que c'est un moyen de tricher réservé à ceux qui sont déterminés à casser le jeu !

Un petit mot pour finir sur les musiques. Encore une fois composées par Yoko Shimomura, elles sont, comme prévu, excellentes et restent dans la droite lignée de la série... Même si, étonnamment, c'est quand le style n'est pas proche de Mario & Luigi que la musique devient exceptionnelle. Le thème des bois et celui de la montagne rappellent plus Radiant Historia, tandis que celui du boss final plus Kingdom Hearts qu'autre chose. Et dans un sens, c'est plutôt une bonne chose.


test écrit par

  • Graphismes

    9 / 10

    De la bonne 2D comme on aime ! C'est toujours aussi propre, léché et agréable avec la 3D activée.

  • Jouabilité

    8 / 10

    Certains mini-jeux sont un peu moins intéressants que d'autres, mais globalement, c'est plus que maniable et agréable à jouer. Le regain de difficulté est aussi très appréciable.

  • Son

    8 / 10

    Pas la meilleure bande-son de la série, mais il n'en reste pas moins quelques pistes très agréables à écouter, aussi bien durant le jeu qu'en dehors avec la fonction Jukebox.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Un peu plus d'une vingtaine d'heures en ligne droite et quelques-unes de plus pour le finir à 100%. Ça serait bien si on n'avait pas cette sensation de longueurs un peu trop présente.

  • Fun

    9 / 10

    Malgré les longueurs et le scénario un peu creux, tout est fait pour qu'on s'amuse, aussi bien par les dialogues que par l'inventivité du level-design.

• Ecriture solide
• Difficulté plus relevée
• Level-design exemplaire

• Scénario flemmard
• Des longueurs

8 / 10

Verdict

Si Mario et Luigi : Dream Team Bros. était l'épisode de trop pour certains, Paper Jam Bros. a tout pour devenir l'épisode de la réconciliation. Car malgré un scénario classique ultra prévisible et un rythme un peu lent, la folie et l'inventivité de l'équipe rendent l'expérience plus que plaisante. Mémorable ? Certainement pas. À l'écriture de ces lignes, à peine une heure après avoir fini l’aventure, seule une poignée de scènes m'est restée en tête, là où je peux plus ou moins raconter l'intégralité de Superstar Saga, sorti il y a déjà plus d'une dizaine d'années. Ceci dit, Paper Jam Bros. n'en reste pas moins un très bon épisode et mérite votre attention, en espérant que, si prochain épisode il y a, les scénaristes décident de revenir aux bases, rééquilibrer le ratio histoire-gameplay et proposer une aventure plus osée que celle-ci.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar
    Sandrine75
    le 21 décembre 2015 à 17h07


    Merci beaucoup pour ce magnifique forum, je le trouve super bien, il y a toujours des réponses de la part des membres ou des administrateurs, je souhaite que ce forum grandira de plus en plus. [url=http://www.voyance-sidonie.com]Voyance mail gratuite[/url] ; [url=http://www.une-voyance-gratuite.eu]voyance par mail gratuite[/url]
  • Avatar
    Ezali
    le 7 juin 2016 à 12h53


    Je vous remercie pour ce magnifique partage. Bonne continuation ! [url=http://www.voyance-gratuite.eu]voyance gratuite par email[/url]
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Mario & Luigi : Paper Jam Bros.

Mario & Luigi : Paper Jam Bros.

8 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité