Evénement Multi - E3 2014 - Nintendo Digital Event, notre résumé

E3 2014 - Nintendo Digital Event, notre résumé

E3 2014 - Nintendo Digital Event, notre résumé

  • publié le 11 juin 2014 par

Appelez-nous fanboys ou grands amoureux de jeux vidéo, mais Nintendo a calmé tout le monde lors de leur Digital Event hier soir. On a eu droit à des annonces, des annonces et des annonces. Du jeu, du jeu, du jeu, pas de chiffres ou de sontarien interrompant le show pour parler télévision. Et malgré l'absence presque décevante de certains gros titres, comme Star Fox ou bien Shin Megami Tensei X Fire Emblem, on ne peut qu'être impressionné devant l'effort fourni par Big N afin d'assurer à la Wii U un catalogue capable de faire vendre des consoles par dizaines. Ce petit dossier revient sur les différentes annonces de cette conférence digitale : tout ce qui n'était pas dedans ne sera pas traité pour la simple et bonne raison que si on le faisait, le dossier ferait littéralement une dizaine de pages. On ne parlera pas non plus de Super Smash Bros. tout simplement parcequ'au vu du nombre d'informations dévoilées durant les dernières 24h, un dossier spécial sera publié en fin de soirée. Maintenant que les précisions ont été apportées, place au show !

Naintando va mourire !                  

Mais avant de parler des infos croustillantes, revenons rapidement sur la présentation de l'événement : elle n'était pas parfaite, mais c'était la meilleure “conférence” de cet E3. On a eu droit à des vignettes humoristiques réalisées par l'équipe derrière Robot Chicken et une introduction pour le nouveau Super Smash Bros. qui aura fait les joies de tous les monteurs et faiseurs de gifs de par le monde. On aura même eu une petite référence au meme du regard mortel de Luigi dans Mario Kart 8. Nintendo connait son public (internet) et s'amuse avec eux. On a même eu droit à des mini-interviews de développeurs, remettant l'humain derrière le processus de création de plusieurs softs (notamment la présentation de Splatoon qui ne contenait personne de connu). Les seuls points noirs venaient probablement de certains passages un poil trop longs, ainsi que le speech légèrement dérangeant et infantilisant sur les amiibo (mais qui avait le mérite d'être clair).

En parlant d'amiibo, c'est justement ce qui a été présenté après Super Smash Bros. Pour faire simple : les amiibo sont des figurines exploitant la technologie NFC (Near Field Communication). Elles peuvent envoyer et recevoir des information instantanément et ce, juste en les posant sur le coin gauche du Wii U GamePad (ou sur un socle spécial pour la Nintendo 3DS). On y reviendra dans le dossier réservé à Super Smash Bros. donc le chasseur que je suis ne va pas en parler plus que ça, mais il a été révélé que ces amiibo seront également compatibles avec Mario Kart 8, Mario Party 10 (révélé post-event), Captain Toad Treasure Tracker et Yoshi's Woolly World. Bref, notre porte-monnaie va saigner d'ici la fin de l'année... Notamment à cause des figurines Star Fox.

The Legend of Mononoké

Après cette longue présentation, nous avons finalement eu droit à quelque chose qui nous intéresse tous : les jeux, les jeux et uniquement les jeux ! Ouvrant le bal, nous avons eu droit à une assez longue présentation de Yoshi's Woolly World, la suite spirituelle de Kirby Au Fil de l'Aventure et Yoshi's Island. Ce jeu de plateforme adorable permettra de jouer en coopération avec un ami et la base du gameplay reprend celle de la série Yoshi : avaler ses ennemis et les transformer en oeufs/pelotes de laine. Et comme dans le jeu Kirby développé par Good Feel, le contexte laineux sera utile au gameplay, avec la création de plateformes cotonneuses. Sortie prévue en 2015 sans plus de précisions.

Ensuite est venue la première grosse surprise de l'Event : Captain Toad Treasure Tracker, un jeu de réflexion entièrement basé sur les petits niveaux dédiés au Captain Toad dans Super Mario 3D World. Peu de véritables détails ont été donnés en dehors d'une sortie en boîte en fin d'année, mais au vu de ce que donnaient ses précédentes aventures, on imagine bien que le Captain aura bien des atouts dans sa manche (en plus d'une utilisation prononcée du GamePad). Personnellement, j'ai adoré le côté observation/réflexion pure et donc savoir qu'il y aura un jeu entièrement basé là-dessus ne peut que me réjouir. Cependant, il aura intérêt à offrir pas mal de contenu s'il sort en boîte... En espérant tout de même qu'il ne sera pas vendu au prix fort.

Vient ensuite le moment que l'on attendait tous : The Legend of Zelda. Eiji Aonuma est apparu à l'écran pour parler de l'envie de créer un monde ouvert, retenant la même sensation de liberté que The Wind Waker tout en ne nous limitant pas avec un océan monotone. Résultat : d'un claquement de doigts, il a montré un monde immense avec des montagnes et des plaines, déclarant que si on peut le voir, on peut y aller. Puis le teaser s'est lancé : une course-poursuite avec un monstre étrange, le personnage principal tentant de le fuir, puis lorsqu'il n'a plus le choix, dégaine son arc transformable et tire une flèche. Fin. Ce que l'on peut retenir, c'est que ce personnage ressemble à un étrange mix entre le Link de The Wind Waker et celui de A Link to the Past, tout en ayant la carrure des Link des « Zelda matures ». Et là, vous vous demandez pourquoi je dis « le personnage principal » et non Link. Tout simplement, parce qu'Eiji Aonuma sème le doute, déclarant que ce n'était peut être pas Link. Peut-on croire à un personnage féminin ? Peut être. Dans tous les cas, le style graphique est sublime et la séquence ressemblait étrangement à un mix entre les scènes de poursuite présentes dans Princesse Mononoké et Le Voyage de Chihiro. On a hâte d'en voir plus, car la sortie est prévue pour... 2015.

The Legend of Zelda U - 4

S'en est suivi la présentation rapide de Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha. Pas grand chose à dire, si ce n'est qu'il s'agit des remakes de Rubis et Saphir avec le même moteur graphique que Pokémon X et Y et qu'en plus de Braségali, Jugko, Laggron, Groudon et Kyogre auront droit à des Méga-Évolutions. Sortie prévue le 28 novembre en Europe !

Novembre semble chargé, mais octobre ne sera pas en reste, avec la sortie de Bayonetta 2 ! Un nouveau trailer a été diffusé, montrant la sorcière forcée de descendre aux Enfers pour sauver Jeanne, qui a été enlevée. Ça envoie, ça en jette, mais ce qui en jette encore plus, c'est que la version boîte contiendra aussi le premier épisode en intégralité avec des bonus aux thèmes très Nintendo. Link n'a jamais été aussi sexy en dehors des recoins les plus sombres d'Internet !

Dans un agencement quelque peu étrange, on est ensuite retourné chez Link avec Hyrule Warriors. Le jeu sera une pure lettre d'amour à la série, avec de nombreux monstres tirés des différents épisodes. On apprend que le titre sera jouable à deux, mais chacun avec son propre écran : le premier jouera sur le GamePad tandis que le second aura droit à la télévision. Mais le meilleur reste la possibilité de jouer avec soit Link, Zelda, Impa ou... Midona ! Le casting complet n'a pas encore été révélé (la démo présentée à l'E3 montre neuf emplacements pour les personnages), mais on n'aura pas à attendre trop longtemps avant de pouvoir y jouer, puisque Hyrule Warriors sortira le 19 septembre en France. Oh et Ganondorf sera présent sous son apparence tirée d'Ocarina of Time et on pourra invoquer la lune de Majora's Mask pour écraser un boss ! Voilà, je vous ai vendu le jeu, ne me remerciez pas.

Poulpe Fiction

Deuxième belle surprise de cet event : Kirby and the Rainbow Curse, la suite spirituelle de Kirby and the Canvas Curse. Sortant sur Wii U, ce nouvel épisode proposera de guider Kirby à travers des niveaux tout en absorbant les pouvoirs des ennemis. Mais là où ça devient purement magique, c'est que le soft utilise le procédé de Claymation, faisant qu'on a l'impression de jouer avec de la pâte à modeler ! On pouvait voir ce genre de graphismes dans des jeux comme The Neverhood et The Swapper, et ce n'est que trop rarement utilisé. Bref, 2015 s'annonce très excitant.

X devient Xenoblade Chronicles X ! Présenté par le biais d'un trailer, pas grand chose de concret n'a été montré, autre qu'un joli 2015 à la fin. Ce que l'on apprend cependant, c'est un petit bout d'histoire : la Terre a été détruite à cause d'un conflit entre deux races alien (et non la construction d'une autoroute spatiale) et le reste de l'Humanité est contraint de s'exiler sur une planète légèrement hostile. Problème : les aliens ont également décidé de détruire les humains parce qu'ils n'ont que ça à faire et que c'est fun de nous tuer. Si vous avez fait le premier Xenoblade Chronicles, vous comprendrez donc qu'il est impossible que ce soit une suite sous une forme ou une autre, mais bon, on n'en tiendra pas rigueur, puisque ça s'annonce bien fun.

Troisième surprise, quelque peu ruinée par Internet : Mario Maker, un jeu où il sera possible de créer nos propres niveaux de Super Mario Bros., et ce soit avec les graphismes du tout premier SMB, soit avec les graphismes de New Super Mario Bros. U. L'interface est assez similaire à celle de Mario Paint (yay), mais un doute subsiste : quelles en seront les limites ? Espérons qu'il n'y aura pas trop de contraintes et que les level-designers en herbe se lâcheront, car il y a matière à rendre les équipes de Nintendo jalouses ! Sortie en 2015.

Enfin, le dernier jeu présenté est une toute nouvelle licence développée par EAD 2 (responable des Wii Sports et de Animal Crossing). Splatoon est un shooter en ligne, mais Nintendo oblige, il est loin d'être comme les autres. On y incarne des 'poulpanthropes' (ou des homme-poulpes) dont le but est de recouvrir au maximum le terrain d'encre. La particularité est que nos bonhommes peuvent se transformer en poulpe pour se déplacer et se dissimuler dans l'encre, sachant que si un mur est peinturluré, on peut nager dessus ! Bien évidemment, marcher sur l'encre ennemie vous ralentira considérablement, et il est possible de faire exploser nos adversaires avec une salve bien placée. Il est assez difficile d'écrire quelque chose de simple dessus, car le game system est tel qu'il est très versatile et profond (en théorie). Bref, le jeu sortira en 2015 et on a hâte d'y jouer.

Et voilà, c'était le Nintendo Digital Event. Beaucoup de couleurs, beaucoup de surprises et beaucoup de jeux. Un bon événement en somme ou on n'aura seulement gratté la surface. À noter que la présentation s'est terminée sur un petit mot de Shigeru Miyamoto, déclarant que l'E3 2014 ne faisait que commencer, tout en jouant à un Star Fox Wii U flouté, histoire de bien nous faire baver. Mais s'il y a bien un bémol à noter, c'est que la plupart des titres sont annoncés pour 2015, là où beaucoup trop de développeurs ont décidé de faire de même. Nintendo avait presque le champ libre pour faire exploser les ventes cette année, mais bon, on devra "juste" se contenter de Super Smash Bros., Pokémon, Bayonetta 1 & 2 et Hyrule Warriors... Dommage.

dossier réalisé par
Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar de ridfux
    ridfux
    le 11 juin 2014 à 22h56


    L'attente va être difficile à surmonter pour le new Zelda [:bejita]
  • Avatar de Red_Acteur
    Red_Acteur
    le 11 juin 2014 à 23h36


    Indeed. Ceci dit, on n'a à n'attendre à priori qu'un an et demi max, ça va ^^
Ajouter un commentaire